Communauté de l'Herbier de poésies

mardi 10 mai 2016

Proposition 44 pour l'Herbier



Aujourd'hui je vous propose de refaire le monde avec cette image que j'aime beaucoup.

Merci à Jamadrou de nous l'avoir prêtée.















Je risque d'avoir des difficultés à mettre en page pour 
mardi prochain. 
 
Je vous propose donc de reporter la parution

au mardi 24 mai 2016

Mais vous pouvez m'adresser vos écrits dès à présent.

Et n'oubliez pas de noter systématiquement l'adresse de votre lien sous votre signature.
Merci de votre compréhension.
















14 commentaires:

  1. Merci mesdames, ok à mettre au blog le 24 mai... ! ;-) pas de souci, plus le lien... que j'omets !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une liste avec les noms et les liens (je sais comme je suis moi même capable d'oublier, alors je pallie avec le sourire ;-) )
      Belle soirée, M'Dame.

      Supprimer
  2. La vie...

    La vie n'est pas
    Un droit chemin
    Elle serpente
    Entre le rose, l'anthracite,
    Le vert, le bleu,
    Les feuilles,
    Les fleurs, les fruits,
    L'arbre nu,
    Le blanc de l'hiver...

    La vie n'est point
    Une ligne droite
    Elle zigzague
    Nous saoule,
    Le destin
    Nous dispute le gouvernail,
    Le rouleau menthe à l'eau
    Et les fleurettes
    Façon Petit Poucet...


    Marin d'eau douce
    De vaguelettes
    Sur les vagues de la mer
    Tiens bon le cap
    Quand la vie est coup de vent...

    jill bill

    http://jill-bill.eklablog.com




    RépondreSupprimer
  3. C'est une image que j'aime beaucoup aussi.

    Peindre la vie mieux qu'en couleurs
    Y mettre mille fleurs
    Mille sourires.

    RépondreSupprimer
  4. merci pour ce choix dont j'avais déjà apprécié l'image chez Jamadrou.
    participation posthume de Jacques Prévert :
    "Le vrai jardinier s'incline devant la pensée sauvage"
    Adonides, Fatras, 1966

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà une citation qui convient parfaitement. J'aime beaucoup Prévert, et je ne doute pas qu'il aurait apprécié le dessin de Jamadrou, sortir du cadre comme l'a fait Folon sur ses poésies. Mais je pense aussi à André Hardellet en regardant l'image, chercher le chemin le plus long pour aller d'un point à un autre.
      Belle soirée, Jeannne.

      Supprimer
  5. Adamante j'aime ton complément: cette signature discrète qui ondule sur le vert printemps, merci
    Jeanne voilà une phrase de Prévert qui me plaît bien.
    je crois que la nature même de la liberté de penser est au cœur du poète jardinier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaie toujours d'intégrer la signature au mieux avec le dessin, pour qu'il fasse partie de lui.
      Attendons les merveilles que nos amies et ami ne manqueront pas de nous donner en cadeau.
      Belle soirée, Jamadrou.

      Supprimer
  6. Merci Adamante, je vais y réfléchir

    RépondreSupprimer
  7. Peindre le décor de sa vie
    comme un chemin parsemé de fleurs
    certaines n'ont pas d'épines !

    RépondreSupprimer
  8. Peindre le décor de la vie
    comme un chemin parsemé de fleurs
    certaines n'ont pas d'épines !

    RépondreSupprimer
  9. Janot sifflotait ....

    Le soleil pénétrait à flots dans l'appartement de Mémé. Elle avait demandé à l'Entreprise Joli-Coeur de le repeindre.



    - << Vous savez, Mémé, comme il me plaît de refaire votre appartement ! Vous avez choisi des couleurs qui me changent de l'ordinaire. Toujours repeindre des murs, blancs ! .... Ici, je peins la Chapelle Sixtine. >> (N.B.1)



    - << ************** ! >>



    Il y a tant de petites fleurs sur mes chemins zig-zag pensa-t-elle en fermant les yeux.

    Françoise, 18 Mai 2016.

    A voir et écouter ICI : http://leblogdelavieillemarmotte.over-blog.com/2016/05/la-chapelle-sixtine.html

    RépondreSupprimer
  10. bonsoir Adamante ! deux participations totalement différentes pour mardi prochain
    A l'ombre des arbres
    elles sinuent d'une fleur à l'autre
    les allées bonheur
    bonus : Jardin de Normandie en hommage à Jacuqes Prévert
    lien https://www.youtube.com/watch?v=7i217xc3dz0

    et

    Elle ou il n'avait pas demandé à manger
    ou la télé ou du savon
    ou même un livre ou un cahier
    avec crayon et gomme
    Elle ou il avait demandé des peintures
    et quelques pinceaux
    ou un rouleau
    Les geôliers en avaient bien ri.

    Après des jours de diète
    et de coups
    avec son premier vrai repas
    discrètement
    l'un d'eux a laissé
    quelques fonds de vieux pots
    une brosse usée sur un manche
    quelques débris de cotons-tige
    Et un arrosoir.

    Depuis dans sa cellule
    elle ou il repeint le monde
    avec du vert
    un peu de jaune
    et le rouge de son sang.

    lien vers mon blog :
    http://fadosicontinue.blogspot.fr/search/label/l%27herbier%20de%20po%C3%A9sie

    Belle fin de semaine

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -