dimanche 13 novembre 2022

Petite chose P 209

 


Adamante Donsimoni - Aquarelle 





Chose



Elle convoite

Un poisson dans l'aquarium

Ma petite Chose, gourmande,

Chatte ronde

Comme une boule de Noël...


Elle convoite

Se lèche déjà les babines

Pécheresse

Ah l'envie

Va t-elle arriver à ses fins...


Elle convoite

En habit de camouflage

Pareille à un caméléon

Sur la branche

Mon écaille de tortue...



jill bill












Une boule de douceur

 

" Une toute petite chose "

une boule de douceur

parfumée aux couleurs

joyeuses

d'un monde sans entrave

Danseuse sur ma joue

houppette sur ma peau

poudrée de soie

qui caresse en tremblant

comme une vaguelette

s'effaçant sur la grève


" Une toute petite chose "

comme mon vieux doudou

cette petite pelote 

de tendresse

présente chaque nuit

sur le quai de mes rêves

des voyages étranges naviguant

entre espoir et désespoir


Balaline - 10/11/2022






 


Petite chose



Petite chatte arc en ciel

Petite chose lueur nuage

regard zéphir


Tes yeux me parlent

de bonté et de courage

d'attachement


Sous une pierre

égayée de fleurs jaunes

Tu reposes


Tu es toujours là

Je sais que tu veilles

sur mes douleurs

prés du grand pin et du laurier

sous un tapis de cyclamens


Marine Dussarrat - 9 novembre 2022











Chats et chatteries :

  

 

Chat félin, étrange Raminagrobis

Coups de soleil, bleus et coups de griffes

Chasseur en son temps

Rayonnant sur son royaume

Gare aux rats, gare aux souris

Chat, prince de justice

Sans quartier, croqueur de plaignants

Pour satisfaire sa gourmandise

 

Chat en modeste héritage

Avec un sac et une paire de bottes

D’un meunier fit un marquis

D une fille de roi la princesse de Carabas


Chat lune*, souriante découverte

Pour chaton sans toit

Au ciel comme dans la rivière

Tête en l’air, tête en bas,

Jeu du chat et de la souris

Par la fenêtre des enfants

Partage en toute complicité

Clin de lune et joie du minet


Minauderies et autres chatteries

Artiste et chat de gouttière

Séducteur d’une Duchesse

Le voilà beau-père et protecteur

 

Chat de la mère Michelle

Chat de Marie ou bien de Rose*

Pacha dans les chaumières

Compagnon des solitudes

Autant que fugueur nocturne

Charmeur pour leur plaire

Du regard il apprivoise,

De son pelage il câline

En ronronnant dictant sa loi

Où qu’il soit, c’est lui le maître.

 

Chapristi ou charivari,

L’animal a du caractère

Jamais il ne donnera

Sa langue au chat !!!


ABC


 

·      Les albums du Père Castor : Chat lune d’Albertine Deletaille

·      Deux coqs d’or : John, Rose et le chat de Jenny Wagner











 C'est dans l'allée d'une galerie de peinture que m'apparut cette "petite chose" !


Un doux minois

chabada, chabada-

p'tite boule de soie


Elle était séduisante à souhait !


Ses yeux, sa bouche

ses lèvres goulues coquines-

Oh ! un chat gourmand !


Mais, ce chat était aussi plein de malice !


Oh! toi! le chat gourmand !

tu te lèches les babines

comme un innocent !


Pourtant, tu caches bien ton jeu..


Un  félon félin

drôlement roué-

tes proies te redoutent


Elles ont raison de te craindre car tu as un charme certain


Et, si tu souris

c'est pour appâter les souris-

un fieffé séducteur !


Tu me plais bien malgré et peut-être à cause de cela et je t'ai adopté.


Ta mine soyeuse

ta beauté singulière

me font craquer!-


je sens ton désir de caresses

tu dégages tant de tendresse !


Avec ta bouille emplumée, tu caresses la toile et je te trouve irrésistible....Tu trouveras dans un coin de mon salon, une place de choix.


Toi, le chat angora-

ta langueur remarquable

m'allèche

 

Claudie Caratini - Le 12/11/2022


 









Petite chose gourmande



  Une petite comète à tête de chat, qui semble bien l’avoir perdue sa tête, roule-vole sur le fond miellé d’un ciel estival plein d’énergies pétillantes et de couleurs désinhibées. Elle me précède sur le chemin, à moins que je ne la suive, l’air de rien, le nez au vent. 

Je veux m’imprégner de la moindre de ses mimiques. Les yeux emplis de succulence, la chose succombe sans aucune retenue, je feins l’indifférence et me retient de rire. Cette Maya aux joues rebondies, gavée et toujours avide semble-t-il de nectar, ne cesse de se lécher les babines. 

La hors-la-loi de la morale fait plaisir à voir, céder à l’envie n’est pas là concupiscence mais épanouissement. Il ne faut pas cacher qu’on aime quand on aime comme ça. Moi, je me régale à l’observer, je l’avoue sans difficulté


cette gourmandise 

est une invitation à vivre-

bonheur sans honte


aux pays de la joie

la règle est jouir d’aimer



Adamante Donsimoni – 6 novembre 2022 

 


 

dimanche 6 novembre 2022

Pour la page 209, une petite chose

 


Adamante Donsimoni - Aquarelle 


La page 208

Un petit mot de ma part en fin de page

et la proposition 209 sur la dernière parution.


Photo ADAMANTE




Fleurs d'espoir


 

Est-il il ou elle ?

L'homme de pierre de son œil noir

sème le printemps


pour qu'ils et elles l'entendent :

son cri de vitalité !


©Jeanne Fadosi, mercredi 2 novembre 2022




en illustration sonore :

côté sombre :


côté lumière 

1997 



et même si l'humanité a rétropédalé depuis 25 ans

 


NB  cette chanson a été reprise par le groupe Les Prêtres avec des paroles édulcorées qui sont malheureusement celles connues car les plus récentes.




 

Adam


Adam, ce coeur de pierre
Qui a tant gâché nos soleils
Y a t-il une lueur d'espoir
Pour que ce monde
Soit parsemé de fleurs
Et non de haine...

Adam, ce coeur de pierre
Ses conflits, autant de massacres
On aimerait tant que l'existence
Soit un printemps perpétuel
Une branche fleurie
Un sourire à la ronde...

Adam, ce coeur de pierre
Il ne faut plus qu'Eve
Enfante du monstre
Mais du vertueux génie
Capable de bonté, de beauté
De nos berceaux à nos tombes

Pour les siècles des siècles...






 

L'ancêtre aux fleurs d'or


 

L'ancêtre avait tant vécu, tant subi, tant souffert .... son tronc à présent se délitait, ses dernières forces amenuisées.

Il avait bravé bien des tempêtes, un gigantesque feu de forêt, quelques barbares coups de hache, une invasion de lichens bleus et maintenant ....

 

modelé par les mains de la vie

sculpté par chaque intempérie

caressé par la brise insouciante

 

il semble presque de marbre, une pierre figée dans une nature indifférente.

Tristesse de cette fin de vie qui vous laisse usé et vaincu à l'orée d'aubes naissantes.

Surtout ne pas se laisser mourir, lutter encore pour se nourrir de quelques ondées automnales, des parfums de 

la nuit, du chant des tourterelles à la tombée du soir et des matins en rose.

 

Orgueil et résistance

Dans son jardin secret

il peaufine son rêve

voir fleurir sur son corps

un bouquet de soleils

 

C'est un feu dans le jour, un rendez-vous du beau, une bénédiction de la forêt profonde.

Aux portes de sa nuit, l'ancêtre apaisé délivre son dernier cri du coeur, l'élan de tout son être, dans cet ultime chant à la couleur de l'or.

 

Balaline - 1 novembre 2022







 


Mon lapin qui mange des fleurs


Tagada
Des bonbons-fleur pour mon lapin
Tagada
Tant que le loup n'est pas là
Les souris et les mulots
Vaquent et courent
La cambrouze
Tagadadou
Je connais un gros matou
Qui par là passera
Tagadidou
Il faut danser, il faut swinger
Avant que le vent ne tourne
Tagadock
Un pas de plus un pas de rock
Du rythme mais pas d' métal
Et vivent les végétariens

Foi d'écolo!!!


 






 



Poésie de pierre :

 

 

Au nez et à la barbe de l’heure d’hiver, je croque quelques fleurs de soleil.

 

comme un clin d’œil

à la naissance de novembre

ma p’tite gourmandise

 

Je suis si tendre sous ma carapace de pierre. Attentive, je goutte aux plaisirs de chaque saison. Depuis des années déjà je copine avec la ramure de pin qui me côtoie. En un étrange dialogue rythmé par les rumeurs du vent et le chant des oiseaux, sans dire mot, nous nous comprenons.

 

notre vie comme elle va

au cœur de nos échanges

un heureux partage

 

J’ai vu, en début de semaine, une silhouette qui me ressemblait. Elle m’a croqué du regard et offerte à son imaginaire. Et voilà qu’en quelques écrits mon âme s’anime rejoignant celle de ceux qui, pour l’occasion, auront pris le temps de me contempler.

 

moi simple pierre

au gré d’un herbier

j’entre en poésie

 

ABC

 





Il était une fois, au Bois Joli, des spectacles qui valent mieux que ceux de magiciens :


 

Dans l'entrelacs des branches des arbres, surgissent parfois des créatures étranges, ainsi, sur ce chemin jamais emprunté jusqu'à ce jour que je foulais allègrement... j'y ai rencontré une pierre douée d'un pouvoir magique.


Forêt mystérieuse

d'une fissure de la pierre

jaillissent des fleurs-


Leur jaune ardent est Soleil

leur beauté m'émerveille


Cette pierre a presqu'un visage humain, une bouche, un nez et accroche... même un sourire a ses lèvres.


La pierre enjôleuse

sourit malicieusement-

le génie des Bois


Serait-elle douée de parole, elle me dirait, la vie est pâquerettes et le soleil rit dans le sous-bois.


Dans le sous-bois

où s'éveille le jaune d'or

l'Espoir renaît


Quand la vie trébuche sur un réel immonde, qu'il nous touche de près ou de loin, il est bon d'avoir toujours les yeux ouverts pour accueillir le merveilleux, le Beau et toujours garder l'espoir d'un changement ! Pour cela, il faut garder son âme d'enfant et rêver!


« Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve. » « Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité. » a dit le Petit Prince de ST EXUPERY.

"Le Monde est le miroir de mon Âme… Quand elle est enjouée, le Monde lui semble gai" a dit aussi le Petit Prince !


Sachons donc contempler ce que l'instant présent nous offre dans sa beauté, sa singularité et ayons confiance dans l'avenir et ce, malgré les aléas de la vie car "Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir". Ce dicton de Théocrite est si vrai! .   


La Vie est belle-

même si "le Monde est Stone" *

cultivons l'Espoir



    • Le Monde est Stone", Titre d'une chanson extraite de STARMANIA, composée par Michel Berger sur des paroles de Luc Plamondon.


Claudie Caratini - le 05/10/2022 

 Les commentaires pour Claudie sont à déposer sur cette page. Merci


 












Une petite fée de jardin



    Elle voit les oiseaux se rapprocher d’elle, elle a cessé de douter et libéré les aspirations profondes de son cœur. Elle est redevenue l’enfant émerveillée d’un brin d’herbe, une petite fée de jardin, un minuscule éclat de lumière. Elle est terriblement humaine dans ce monde éduqué et sérieux qui a oublié la nature profonde de l’abandon  


dans les bras de l’amour 

le moindre souffle se fait joie

la vie chante


    Les oiseaux se sont approchés et l’écureuil aussi, jusque-là invisible dans le paysage, un instant d’harmonie sans grande envolée lyrique, sans magie intempestive, sans grand-chose, sinon le fond commun des essences entrées en communion. Alors, émancipés des mots, bondissant jusqu’aux étoiles de toute leur joie d’être, des boutons d’or sortis d’une bouche de pierre froide ont déclaré la vie

        Avec la pluie ce matin, elle a la certitude de la paix 

        Avec la pluie ce matin, elle a la confiance de l’invisible 

     Avec la pluie ce matin, elle a la certitude de la vie qui unit tout du monde, manifestée sous tant de formes différentes. 

    Ce grand corps, plus souvent pressenti que connu, est à explorer, à partager. Elle, c’est moi, une pierre polymorphe soudain entrée en paix avec la perception consciente de notre vibration commune, et moi je ressens l’amour infini de la matière sublimée 


D’une gorge s’envole 

un arpège de lumière

l’or du vivant



Adamante Donsimoni - 6 novembre 2022 - haïbun


🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏🙏


    Coucou les Brins, 

J'avais hésité un instant à vous proposer ce petit montage fait à partir d'une photo de mon havre Creusois et d'une pierre que j'ai trouvée au cours de mes pérégrinations minérales. En la réalisant je pensais à la fête des morts au Mexique : un flamboiement de couleurs et de chants, une approche tellement proche du vivant qui ne fait pas de la mort ce personnage si redouté du monde Occidental. Je ne regrette pas de n'avoir pas cédé au doute. 

 

    Je tiens aujourd'hui à vous remercier très fort pour vos écrits qui me touchent tous au plus profond. Vous donnez à cette pierre (dont je vous confierai l'image de l'autre face une autre fois -et il y en a d'autres car elle est multiple-) une vie particulièrement intéressante. 

    Quand je la regarde à présent, (a-t-elle conscience de vos écrits ?) je crois percevoir qu'elle s'est adoucie -et ce n'est pas, j'en suis persuadée, une vue de l'esprit-. 

    Alors merci, merci, merci... et bonne lecture ici et sur nos blogs.

AD

Dans les cimetières : 


et un défilé à Mexico, le jour des morts (tambours) :