mercredi 18 mai 2022

La page 199

Bonjour les Brins,

J'ai enfin réussi à mettre en page à partir du portable, mais impossible pour moi de faire mieux que cela.

Désolée.

Merci à Delphine de l'Arbre à Papier.

et merci à vous de ces belles participations.




 Les livres de contes



Il était une fois,

Toute histoire, fantastique, commence ainsi...


Une fois un ogre, une sorcière,

Un naufragé, un loup, une belle,

Un marin, un chat, un haricot...


A faire frissonner

à faire rêver au lit blanc

A lire et relire


Il était une fois,

Toute histoire, fantastique, commence ainsi...


Un beau soir de lune

les marguerites devinrent bleues

à l'étrange pouvoir



jill bill



http://jill-bill.eklablog.com



Grimoires de rêves

au cœur de l’arbre à papier
art et création

 

D’un blog à l’autre, quelques clics pour une belle découverte.

Je vais, viens, tourne les pages, admirative et silencieuse, ne me lassant pas de la visite.

 

Herbiers

carnets conteurs ou de voyage
mon esprit s’évade

 

Charme chiffonné du papier coton, beauté discrète du papier végétal, touche champêtre ou mystérieuse d’une couverture colorée. Envie de caresser, je brode mon plaisir imaginant toutes les calligraphies possibles, pourquoi pas quelques enluminures ?

En moi monte une inquiétude, ne pas abimer l’œuvre d’une autre…

 

Naissance d’un désir

entre l’envie et la crainte
une page s’est ouverte

 

ABC

 

http://jardin-des-mots.eklablog.com/

 



Arbre à papier

Arbre à contes et à légendes

A mémoire

Aux récits du temps passé

Trésor pour vélins précieux

Où s'impriment les comptines

Ornés de fleurs séchées

D'enluminures

De feuilles et de brindilles

Longuement choisies

Pour raconter la poésie des mots

Des souvenirs...

Les histoires d'une vie

En délicate offrande.



Arbre à papier chargé

De nuits et de jours

De soleils et de lunes

Du souffle de la forêt

De vent et de tempêtes

Du bruit lointain de l'océan

De l'appel de la biche

Lui-même auteur muet

Empli d'un passé inestimable...


Marine Dussarrat


http://emprises-de-brises.over-blog.com/






L'anthologie


Si la couverture du recueil montre sa fatigue,  elle a bien résisté aux innombrables manipulations depuis que j'en ai retranscrit le premier poème de ma petite écriture appliquée. Le choix des premiers me fait sourire. La pensée tombée en poussière se devine encore, cernée par les traces du papier collant. En lui accordant une deuxième vie dans les débuts de mon blog, j'ai ajouté quelques pages de Prévert extraites du Grand Bal du Printemps au début des années 2000. Et Madame X, chanson de Francis Cabrel


La beauté du monde

est résumée toute entière

dans une fleur des champs


Le poète en peu de phrases

en décrit la cruauté.


Les textes d'avant, repris des manuels scolaires, sont amputés de ce qu'il était convenu de ne pas dévoiler aux adolescents. Ainsi en était-il de La Ballade à la lune d'Alfred de Musset. Les illustrations y sont d'un kitch émouvant. C'est un petit miracle en  soit qu'il m'ait suivi et accompagné depuis tout ce temps, qu'il ne se soit pas perdu avec mes journaux de déménagement en déménagement. 


Au clair de la lune

n'était pas une comptine

pour les jeunes enfants.


Silences et mots des poètes

sel et magie du sensible.


©Jeanne Fadosi, mardi 17 mai 2022


Fadosi continue

Fadosi continue: l'herbier de poésie


Francis Cabrel - Madame X - YouTube




Entre les pages


Comme les fleurs animent la poésie, dorlotent chaque couleur, chaque parfum de printemps puis d'été, 

embellissent la vie ....

j'ai eu envie très tôt de glisser leurs pétales soyeux entre les pages d'un livre blanc pour conserver

longtemps leur suprême beauté.


Mon herbier bien fleuri

a la grâce de ses ans

pas une ride, quelques teintes fanées


Un album plein de rêves où chaque fleur raconte sa mémoire de naissance, montagne, océan, prairies,

enveloppée de souvenirs voyages.

Les enfants s'émerveillent de ses trésors fragiles couchés sur du vélin.


Secrets de vie, secrets d'herbes sauvages

aux pouvoirs séculaires

endormies là pour traverser le temps

offertes comme un sourire


Balaline

16 mai 2022

http://mado.eklablog.com




Enchanteurs célestes



Sur mon chemin de découverte, j'hésite. Au carrefour, plusieurs options s'offrent à moi : irai-je vers le château du Grimoire Céleste ou vers celui de l'Enchanteur ?


quelle indécision

le chemin de double note

me fait un clin d'œil


Je suis tentée, déjà le nom, il m'évoque Merlin, Brocéliande, la magie... et cette tranche duveteuse de papier douillet, le livre qui se décline tête bêche pour sérier mes inspirations, quelle merveille ! Je fais un pas vers l'Enchanteur.


mais voilà qu'au ciel

la Dame de Lune luit

je tombe en arrêt


"Comment peux-tu m'ignorer ?" semble me dire sa pâleur au travers des nuées bleues et vertes du mystère. C'est cruellement vrai. Comme elle est belle dans sa robe monnaie du pape ce soir. Poser mes mots dans ce yin absolu, me laisser porter dans ses flux nocturnes, quelque chose en moi me dit que j'en ai toujours rêvé.


grimoire de la lune

ou de Merlin la magie-

un choix cornélien


Je referme le grenier de l'Arbre à Papier. Il y naît tant de tentations que l'on y perd son âge à rêver, comme les gosses devant les vitrines quand revient Noël.

 


Enchanteurs célestes

quel trouble à l'idée sur vous

de tracer de tracer un mot


Adamante Donsimoni







5 commentaires:

  1. Bravo aux brins de l'Herbier, comme d'habitude, l'inspiration fut au rendez-vous, chacune de sa plus belle plume, merci...

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment la magie a opéré, comment rester insensible devant de telles créations ?
    Objectivement j'aurai peur de les abîmer avec ma vilaine écriture...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour à tous, je viens de prendre le temps de lire vos merveilles, je suis tellement touchée par vos mots à tous et votre inspiration, c'est juste magnifique, vos plumes et vos ressentis m'ont profondément émus, un merci sincère du fond du coeur pour vos écrits, au plaisir de vous lire de nouveau et de me régaler par tant de beauté, Delphine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, Delphine, ce fut un grand plaisir pour nous.

      Supprimer
  4. Le thème de l'arbre à papier fut fécond dans l'herbier de poésie, un florilège en naquit .

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires. Ils sont en attente de modération, donc pas de Captcha.