Communauté de l'Herbier de poésies

samedi 19 mars 2016

L'herbier, proposition 38

Voici l'image pour mardi prochain. 








un biographie intéressante : https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Klee




Je suis désolée du retard, j'attendais des réponses à des demandes auprès d'un dessinateur et d'un photographe et... je n'ai rien reçu. 

Fort heureusement, ABC m'a suggéré ce tableau de Paul Klee, qui je n'en doute pas saura vous séduire autant qu'il m'a séduite. 

Je n'ai guère de temps actuellement pour vous rendre visite, j'essaie de le faire dès que j'ai un instant de libre, mais cela n'est pas évident. Surtout ne m'en veuillez pas. Je tiens à vous dire à quel point j'apprécie votre investissement et le plaisir que j'ai à découvrir vos textes.  
C'est vraiment une aventure formidable que cet herbier. 
Encore merci à toutes et à tous.



Un petit rappel, pensez à joindre systématiquement le lien que je dois insérer à la page lors de votre envoi.









13 commentaires:

  1. Pas de souci, ok Adamante, merci... bon dimanche !

    RépondreSupprimer
  2. Mais voilà mai...

    Peinture et pinceau
    Feuille de papier
    Fête des mères...
    Les mômes à ces mots
    S'activent à qui mieux mieux
    Du haut de leur âge
    Grand comme trois pommes...
    Sur le banc de la maternelle
    Chacun son style
    Souvent en mode Picasso à la...Klee !
    P'tit Paul
    Donne dans la géométrie
    Rond, carré, rectangle, triangle
    Et voilà le personnage
    Dans les roses tendres,
    Tel un coeur de maman,
    Façon Bécassine, sans bouche,
    Façon cantatrice chauve
    Yeux chewing-gum,
    Qu'importe, elle aimera
    Sans faire semblant...
    En juin
    Papa aura droit à son portrait
    Façon héros... bien sûr !


    jill bill





















    RépondreSupprimer
  3. Ce plaisir est partagé, je n'aime pas du tout le manquer, et aime les découvertes du mardi. merci à toi pour cette si belle initiative !

    RépondreSupprimer
  4. Pensées en décalage, inquiétude ou attente, et malgré tout, serein.

    Ne t'inquiète pas, Adamante, je suis sûre que tous comprendront.

    RépondreSupprimer
  5. Pas de souci, petite dame ! Tu fais ce que tu peux, quand tu le peux. Certes, les explications sont toujours les bienvenues ... Mais celui qui se froisse, n'a que la peine de se défroisser ! La Marmotte est Vieille, elle oublie, parfois ! Elle est plus lente à la comprenette ! Pas grave, s'il n'y a pas le bon lien en ce qui me concerne ! Soit dit pour tous : je ne me formalise pas si je n'ai pas d'avis de passage sur mon Blog ! Oh !a la, il est grand temps pour moi d'élaguer les broutilles et de mettre la pédale douce ! Bonne journée , Mon texte va suivre. J'ai beaucoup de plaisir à m'attarder sur l'oeuvre de Paul KLEE ! ABC a eu une riche idée .....

    RépondreSupprimer
  6. Elle a le rose aux joues
    Votre Belle Ferronnière
    Et les yeux qui fustigent
    Pour atteindre ses lèvres
    Il faut avoir la clé
    Vous le savez très bien
    Cher monsieur Klee
    Non ça ne rime pas
    J'admire Senecio
    Vous ne m'expliquez rien...



    Elle lève un sourcil
    l'avez-vous donc fâchée ?




    J'ai tenté ce petit texto...
    J'adore ce tableau Adamante, je vais lire la bio pour tenter de trouver qui était Senecio...



    RépondreSupprimer
  7. Oups j'ai oublié mon lien... http://jill-bill.ekla-blog.com

    RépondreSupprimer
  8. Tête dans la lune
    Pour cœur mandarine
    Rêvant aux étoiles
    il vagabondait
    Enrobé de rose et de sable
    Les yeux écarquillés
    Sur un monde
    Accent circonflexe
    Ou bonnet d'âne
    résonnant dans sa poitrine
    Des prégnantes couleurs
    De son enfance

    ABC

    http://jardin-des-mots.eklablog.com/

    RépondreSupprimer
  9. C'est un temps de pleine lune et de zyeux ronds. Je suis la reine.

    Un temps de fraîcheur aux joues roses

    Un temps de printemps

    C'est un temps où le monde s'intériorise

    et construit celle que je suis.

    C'est un temps qui réchauffe les vieux os. Yeux clos.

    Sur un banc, qui musardent.

    C'est un temps qui conjugue vieillesse

    au mode imparfait de l'enfance.

    C'est un temps qui s'enfuit, éphémère, c'est un temps

    qui est toujours : Aujourd'hui, le présent

    C'est un temps qui dit : je grandis

    Un, Deux, Trois .....

    SOLEIL !

    http://leblogdelavieillemarmotte.over-blog.com

    RépondreSupprimer
  10. Dans un autre genre...


    L'enfant écoute
    Bouche cousue
    Un oeil qui interroge
    Le rose aux pommettes
    L'école pour apprendre
    L'école sans comprendre

    RépondreSupprimer
  11. merci de m'avoir incité à en savoir plus, non sur Klee dont je connais l'histoire et que j'apprécie beaucoup, mais sur cette oeuvre.
    Ma participation est programmée.
    mon lien permanent à indiquer et celui de l'occurrence herbier de poésie sur mon blog
    http://fadosicontinue.blogspot.fr/search/label/l%27herbier%20de%20po%C3%A9sie

    Vois ce monde
    comme il vient
    Vois-le comme il tourne,
    tourne, tourne maboule !
    qui sont les dégénérés ?
    ceux qui mettent en coupe réglée
    ou ceux qui s'étonnent encore
    du retour du printemps
    d'une fleur, d'un sourire,
    d'une moue ?
    ceux qui marchent au pas
    ceux qui noircissent des formulaires
    ou ceux qui écartent les barreaux ?
    ceux qui dressent des barbelés
    toujours plus hauts
    toujours plus drus
    ou ceux qui ouvrent grand les portes ?
    Jeanne Fadosi, pour l'herbier de poésie
    20-21 mars 2016

    merci pour ce partage à la fois agréable et porteur de sens

    RépondreSupprimer
  12. Coucou Adamante
    Ce tableau est très "inspirateur", mais malgré toute ma bonne volonté et mes désirs de cogiter, je dois déclarer forfait pour raison de voyage sous peu, de bagages à préparer .... Avec toutes mes excuses...
    Bisous à toi Adamante et un grand merci pour ton travail de recherche de propositions.... très évocatrices !
    A la rentrée !

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour Adamante,

    Joli portrait. Un peintre que j'apprécie
    Bon mardi
    ;)
    .
    Deux billes
    Au carré
    ça fait?
    Un rébus
    Pour l'enfant au tableau
    Billes de loto
    Pour une question
    Sur la fuite des secondes
    Du jeu à la marelle
    Qui piaffe impatience
    Dans la cour de récréation.


    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -