Communauté de l'Herbier de poésies

jeudi 25 février 2016

Période de tonte au vieux pays François






Quand la "social'droite" -entendons plus à droite que la droite, celle qui ose ce dont l'autre rêve- vérouille les mâchoires* d'un Valls au rythme martial du 49-3 "alors on danse", on donne la parole à Bécassine** pour promulguer la tonte. C'est elle, là, sur le petit dessin du soir, devant quelques journalistes affamés d'info.
Entrez dans la danse, voyez comme elle pense... la la  la la  lalalala inchallah! (Oups ! J'ai sauté direct à la case "État d'urgence"). 

*Il les serre, il les serre, n'avez-vous pas remarqué ? Qui dans l'histoire pouvait donc les serrer autant ?


**Bécassine, vous savez bien, celle qui a été embauchée en CDD, celle qui confond le 2 avec l'infini, le D avec le I, et qui a réussi, à peine arrivée -elle est très forte- à pondre un projet de loi à la presque vitesse de la lumière...






2 commentaires:

  1. Ah la politique et leurs hommes et femmes, un monde qui voit d'abord sa bonne vie dans les rangs du pouvoir, après eux le déluge ma bonne dame !!!

    RépondreSupprimer
  2. Le monde est fou...
    Et la politique m'écoeure de plus en plus.

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -