lundi 5 septembre 2022

la page 203 Fontaines de ballerines

 




Fontaines



Féerie nocturne

ballerines sous les projecteurs

D'eau et de lumière



jill bill









Nocturnes :


 

Sous leur réverbère

quelques pas de ballerine

l’eau ruisselle


Comme une invitation au bal de minuit, grâce et légèreté s’offrent aux

regards des trop rares passants.


Valse harmonieuse

de leur tutu aquatique

chacune dans sa bulle


Une à une les fenêtres des immeubles s’éclairent, monotonie du soir, la

vie s’écoule… Elles  dansent, perfection de l’élégance de la pointe des

pieds jusqu’au bout des doigts. Beauté d’une fontaine rompant avec

l’uniformité citadine…


Sous la brise du soir

arrimés à leur parterre

Le frisson des arbres


Une fenêtre s’ouvre, quelques notes de piano se dispersent sur la ville,

Chopin s’invite à la tombée de la nuit…


Leurs pas de trois

s'’accordent au rythme musical

Nocturnes en sourdine

 

ABC 


 












 

Naufrage d'un été


 

Bien sûr, nous aurions aimé danser cet été, bercés de musique, de brumes rafraîchissantes, de nuits hospitalières, de découvertes éblouissantes, de tant de rêves à partager !

Chacun tisse son petit éden estival souvent né de désirs printaniers.

Mais voilà !


Les cigales ont peu chanté sous un ciel chauffé à blanc

Le feu a dévoré toutes les vies, des minuscules aux géants

L'eau, tant d'eau déversée, coule encore chaque jour sur nos terres calcinées


Et les arbres ! pauvres squelettes vêtus de noir, endeuillés des racines à la cime, encore gémissants à la tombée du jour. La forêt est perdue, nous sommes impuissants.

Du noir, des larmes, un désert de non-vie sous un astre implacable.


Perdues l'insouciance, la légèreté, la joie de vivre et de chanter.

Les danseuses se sont figées, la musique s'est arrêtée, le rêve s'est enlisé.

Seule la nuit vient doucement rallumer ses étoiles, une trêve dans les blessures des jours.

 

Balaline

31 août 2022

 

"  L'arbre est le lien entre les mondes souterrain et céleste. Arbres, éternels efforts de la terre pour parler au ciel qui l'écoute. " 

Rabindranath Tagore


 



Robotisées



Femmes fées

Nymphes bruissantes

Sous vos corps émerge la source

Foisonnante

Jaillissante

Bouillonnante

Dans l'or des étoiles

Et c'est l'attente au clair de lune

Chacun retient son souffle...


Convoitées, admirées

Sur leur aire d'envol

Fuselées

Libérées pour un autre voyage



Marine Dussarrat


                                     


             















 

Jupes d’eau et de lumière



Elles dansent dans la nuit qui recouvre la ville. Sur la place, ici, avant qu’elle ne soit place, dans ce qui était alors des forêts, vivaient des fées des bois. Voici venue l’ère des fées de fontaine. Vénus d’or habillées de rêves citadins, éblouissants miroirs pour conjurer l’oubli.  


déesses de la rue

jupes d’eau et de lumière-

un clapotis


Bras tendus vers le ciel sombre criblé des étoiles artificielles des immeubles, le regard en terre, ces sylphides métalliques sont l’évocation d’une nature confisquée. Que sont devenues les fées qui habitaient ici les forêts et les lacs, avant l’invasion des pelleteuses et des marteaux piqueurs ?


danseuses figées nues

cascades ruisselantes-

que de nostalgie


ici la main de l’artiste

réinvente la Nature.

 

Adamante Donsimoni 

 

Une vidéo de Malgorzata Chodakowska sur sa chaîne youTube




5 commentaires:

  1. J'ai autant apprécié les autres textes que ces trois fontaines, merci, amitiés, JB

    RépondreSupprimer
  2. Juste une fontaine, la porte des rêves s'ouvre au pouvoir des mots, gracieux instant sur le seuil nocturne...

    RépondreSupprimer
  3. Des écrits complémentaires et si poétiques sur cette merveilleuse image ! je suis allée voir la vidéo des sculptures d'eau, quelle inventivité et quelle grâce !

    RépondreSupprimer
  4. Eau, grâce, lumière, les ingrédients d'un été dont on rêve tous !
    Merci à toutes pour vos écrits.

    RépondreSupprimer
  5. Encore la magie de l'herbier de poésie , bravo !

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires. Ils sont en attente de modération, donc pas de Captcha. Si vous commentez sous "Anonyme" signez d'un pseudo ou d'un prénom, c'est toujours plus sympathique.
Je ne peux plus répondre en direct à vos commentaires en tant qu'administratrice du blog. Impossible de trouver la panne.