Communauté de l'Herbier de poésies

samedi 24 février 2018

Pour la page 102, du bleu, du bleu avec Susi S


A day at the sea de Susi S






Eh oui, j'avais juré que jamais... mais ma participation au conseil d'administration de la fédération Union Pro Qi Gong m'a amenée à me contredire. Et voilà, j'ai ouvert une page personnelle et aujourd'hui je viens de créer un groupe.  J'espère qu'il sera plus dynamique que celui de google. 
Alors n'hésitez pas, si vous avez un compte Facebook à rejoindre l'Herbier et si vous n'en avez pas d'en créer un, pourquoi pas, car le groupe est un groupe fermé, les publications ne sont visibles que par ses membres. Vous n'êtes pas obligés de publier sur votre page mais vous pouvez toujours publier sur la communauté et avoir un regard sur les publications.

 Bon dimanche et bonne plume.




7 commentaires:

  1. Bonne idée Adamante, Je suis sur FB depuis longtemps ça me permet de passer "voir" des proches et d'autres plus virtuels mais sans me prendre la tête...

    RépondreSupprimer
  2. Encore absente cette quinzaine Adamante !
    Comment fait-on pour rejoindre le groupe ?

    RépondreSupprimer
  3. le calme et l'infini devant la mer d'un jour sans vent. Est-ce ma vue où la photo est légèrement floue ? Quant à facebook je n'ai pas de compte. Va savoir jusqu'à quand je résisterai ...
    Un horizon borné à la limite de mon petit lopin de jardin ici mais un ciel aussi bleu que sur cette photo dans ce temps de léger gel.
    Belle journée Adamante

    RépondreSupprimer
  4. Je vais reprendre le fil cette semaine, mais toujours sur mon blog et ici, pas de compte facebook et aucune envie d'en avoir un...

    RépondreSupprimer
  5. Je n'y suis pas... mais tu as sans doute raison.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me demande, car la propriété intellectuelle semble être un problème sur FB. Quand ça les arrange ils se considèrent comme des "tuyaux" transmettant l'information et se considèrent dans le même temps propriétaires de tout ce qui est publié. Donc au final ils sont responsables des dérives. Ils sont déjà condamnés par les tribunaux pour abus. C'est à suivre.
      Je me dis que les textes ne doivent pas être leurs cibles prioritaires, que pourraient-ils bien faire d'un haïku sur la toile ? Par contre les photographes de talent ont intérêt à assurer leurs arrières. Belle soirée, Quichottine.

      Supprimer
  6. Je crois que les photos, que je ne signe plus, à quoi bon, et les textes passent, se pillent de toute façon, où qu'ils soient proposés, alors... pfffftttt basta et puis la poésie ça ne rapporte pas d'argent, restent quelques échanges avant de finir...et d'être oubliés...

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -