Communauté de l'Herbier de poésies

samedi 11 février 2017

C'est parti pour la 66ème proposition de l'Herbier






Recherche picturale Adamante (encore moi) - le pavillon des fleurs -








12 commentaires:

  1. Coucou du samedi... encore toi, mais pas de souci voyons, merciiii, on s'y met... bon W-E m'dame, jill

    RépondreSupprimer
  2. Je suis la longue dame...


    Je suis
    La longue dame rouge
    Au cent parures
    Je sais être
    La longue dame bleue
    La longue dame blanche
    La longue dame mauve
    La longue dame jaune
    Aux yeux assurément azur...

    Je suis reine
    En mon royaume
    Fleur parmi les fleurs
    Je prends la teinte
    De la rose,
    Du bleuet, du lys, du lilas
    De l'ancolie, loin de la mélancolie.

    Je suis
    La longue dame...
    Où me trouver, si vous me cherchez...
    Là où sont les demoiselles,
    Les abeilles, les papillons,
    La grenouille
    Qui se change en prince,
    La citrouille en carrosse,
    L'oeuf en or,
    A coup de mots magiques...


    jill bill


    http://jill-bill.eklablog.com

    RépondreSupprimer
  3. En me relisant Adamante, j'ai vu un oubli...il manque un X à auX cent parures, voilà voilà, désolée, merci, bonne nuit, jill

    RépondreSupprimer
  4. Je crois que c'est déjà pratiquement fait. Il ne me reste plus qu'ç ne pas oublier ! J'ai vu et j'ai tellement aimé !
    Bonne nuit Adamante.

    RépondreSupprimer
  5. Entre chaque moi trouver celui qui me ressemble le plus. :)
    Très beau tableau, Adamante.

    RépondreSupprimer
  6. Je t'envoie ce petit texte pour l'Herbier



    Surprise au Pavillon des fleurs
    Jeune elfe née d'un vieil arbre séculaire
    Entourée de poissons-couleuvres
    De chevaux ailés et piaffants
    De korrigans et de gnomes
    Sous tes doigts explosent
    Flammes et frissons de lune
    Tes pas légers foulent
    Un tapis odorant de narcisses
    Qui annoncent le printemps


    Marine

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/

    RépondreSupprimer
  7. Page 66

    C’était au bord de l’océan dans une pinède que ce trouvait le Pavillon des Fleurs
    Chaque année lieu magique des vacances enfantines
    Que reste-t-il aujourd’hui des fantômes bienveillants

    Dans le Pavillon
    Des fleurs blanches au regard bleu
    Guettent la jardinière

    La serre s’anime enfin
    De teintes printanières

    http://lacachetteajosette.blogspot.fr/
    (je serai absente le temps des vacances zone B, bonne soirée Adamante et merci pour cette peinture)

    RépondreSupprimer
  8. Très beau et étrange à la fois
    Voici ma participation à l'herbier 66 que je vais comme d'habitude en courriel contact :

    Un titre énigmatique
    un visage hermétique
    Où sont les fleurs ? Où est le pavillon ?
    Cyclopes gracieuses
    êtes-vous les femmes-fleurs ?

    Cette moue étonnée
    ce regard insondable
    Rien ne semble l'apaiser.
    Où sont les fleurs ? Où est le pavillon ?
    Peur, ou colère, ou doute ...
    Son refuge est une forêt-fleur.


    Le temps d'une halte
    les rumeurs du monde qui l'assaillent
    sont assourdies du bruissement des feuilles.
    Les regards l'atteignent jusque-là.
    sont-ils mal ou bienveillants
    ces regards de dives malines ?

    Le murmure de la vie
    reprendra enfin des forces
    dans son corps éreinté
    Survivre ! Espoir désespéré
    Espoir indestructible.

    ©Jeanne Fadosi
    http://fadosicontinue.blogspot.fr/search/label/l%27herbier%20de%20po%C3%A9sie

    RépondreSupprimer
  9. Je ne sais plus si je t'avais déjà envoyé mon texte. Alors le voilà ou le revoilà...

    Le pavillon des fleurs

    Pourquoi cette colère?
    Plus de jeunes filles en fleur
    Violente défloraison
    Elles pleurent
    Qui donc a piétiné les fleurs?

    jamadrou

    RépondreSupprimer
  10. Voilà ma participation:
    http://www.lauravanel-coytte.com/archive/2017/02/17/mon-texte-inedit-sur-ce-blog-femmes-fleurs-5910907.html
    Merci et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faute du texte, j'ai rajouté le lien aux textes de la page. Belle soirée.

      Supprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -