Communauté de l'Herbier de poésies

mardi 9 février 2016

L'herbier de poésie page 32


Le nue d'Arnaud Bouchet ?

Un bouquet de poèmes entre soupir et humour 

une belle page.


Merci aux participantes sur cette page.







Ecce Eve... 

L'atelier de nus
Dévoile de la femme
Son sexe, son sein
Dessin du jour,
La nudité pour les élèves...
Le modèle pose
Expose sa féminité,
Ceci est son corps
Livré pour eux...
Les yeux observent
Les crayons croquent,
Ni complexe, ni malaise
Chez l'une et les autres...

L'origine du monde
L'Olympia
Vénus d'Urbin
La Maya nue firent scandale...
Il est une prison 
Qu'on nomme voile plénier
Femme fantôme,
Qui choque le plus... !

jill bill







Un soupir, Elle sourit, les yeux encore ensommeillés. D'entre les draps froissés
un petit bout de son sein brun
Elle s'étire
Repousse le drap apparaît nue
Une odeur de café titille les narines
Le soleil perce à travers les persiennes
En bas Il l'attend
La journée sera belle. 










Femme dévoilée
Parée de soie légère
Comme au premier jour
Belle et triomphante
Femme 
Que rien ne pourra changer
Ni l’opprobre ni le mépris
Ni la violence









Couvrez ce sein ! 

Mais qu'est-ce qu'i'm'jacte l' cul bénit ?
Pourrait s'montrer tout nu qu'i'm' f'rait aucun effet !
Encore un qui s'la joue tartuffe !
moi qui pensais pouvoir sortir enfin du cadre
et mett'les voiles où j'pense !
Brrrrr ! On s'les gèle ici !
vite ma doudoune !  










L'aube pointe à l'horizon

Elle se dresse, s'étire
Lentement glisse 
le voile de la nuit
Les premiers rayons du levant
L'éveillent au jour
Chaque matin la renouvelle
Seul son prénom est immuable 
Elle s'appelle
AURORE

ABC








Née Femme

Alanguie au matin
encore ensongée de brumes
son corps nu et libre
offert
aux premiers rayons du soleil
au premier regard de l'amant
chante comme une eau vive
la magnificence de la nature
et la fierté d'être née
Femme 
Adamante





12 commentaires:

  1. Sous la plume des femmes
    Une femme représentée par un homme
    Dans toute sa féminité
    À chacun son regard !

    RépondreSupprimer
  2. j'avais peur que mes mots soient décalés dans ces herbes de poésie. Heureusement ils sont bien encadrés (sourires). Juste un regret, l'absence de regard masculin. Ainsi va la vie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup apprécié ton texte, quant à ces Messieurs, dans beaucoup de disciplines, ils se font de plus en plus rares. Dommage. Mais nous avons, grâce à Marine, cette vision du peintre.

      Supprimer
  3. Bonjour Adamante et toutes... super tout, la femme doit rester libre de ses actes, fière d'être née femme oui ! ;-) Merci, JB

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton texte situe bien la réflexion, dommage que le web ne permette pas des rencontres d'échanges et de lecture. Nous sommes bien trop éloignées les unes des autres. Belle journée (pluvieuse j'imagine aussi chez toi).

      Supprimer
  4. Une belle participation aussi chez Josette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore vu. En vers j'imagine puisque absente sur la page.

      Supprimer
    2. Réveil
      Elle s'étire comme une chatte
      Trop longtemps immobile
      Puis ouvre ses paupières
      Et de son regard intense
      Jaillissent les mystères
      De l'Aurore naissant
      Son sourire discret
      Révèle l'ombre
      De ses rêves insensés

      Supprimer
  5. Magnifiques participations... Merci à toi et à toutes. :)
    Passe une douce journée Adamante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi de ta fidélité, Quichottine. Belle journée.

      Supprimer
  6. Bonjour. De très beau texte pour ce joli le nu d'Arnaud. Gardons notre culture intacte nous sommes un pays de liberté... Bonne journée à tous.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour cette moisson autour de ce nu Adamante, et de ton texte qui me plait beaucoup !
    Amitié

    RépondreSupprimer

Merci de vos commentaires - ils sont en attente de modération -